Nos Messages

LA PLACE DE LA SOUFFRANCE DANS LES DESSEINS DE DIEU

Actes 4
Une nouvelle dimension apparait : LA SOUFFRANCE.
Pierre et Jean étaient persécutés, mais avec cette persécution, ils prêchaient .
-    Actes I :
-    Actes II : La pentecôte et le message ;
-    Actes III : Le miracle et le message ;
-    Actes IV : La souffrance et le message 
Dans l’histoire de l’église, la souffrance veut dire témoigner pour Christ et un martyr  est  un témoin ; c’est quelqu’un qui rend  témoignage de ce qui est vrai à ses dépens. Le martyr c’est témoigner par la souffrance de même que la main de Dieu c’est témoigner par Son pouvoir surnaturel de miracle.Nous  pouvons  témoigner  à  travers  le  Saint-Esprit  par  la puissance.  Nous  pouvons témoigner par la puissance spirituelle, mais nous pouvons aussi parce que nous sommes convaincus que c’est vrai. Dieu établi ce que chacun croit en  lui donnant l’occasion de souffrir pour cela, de prouver cela par la souffrance. Ce que tu crois vraiment sera inscrit en toi par la souffrance, cela fait partir de ton témoignage. Quelle est la chose pour laquelle  tu as vraiment souffert de telle sorte que Dieu sait que cette chose importe pour toi, de telle sorte que le diable sait que cette chose importe toi ? Ce que nous aimons vraiment, nous affirmons cela par la souffrance. C’est à toi, c’est ta chose parce que tu as souffert pour cela.
Le droit de propriété c’est à prix ;
Le droit de propriété c’est à prix ;
Même Jésus le savait. Il a dit à Pierre : « si je ne te lave pas les pieds tu n’auras pas de part avec moi ». Il établit son emprise sur ses disciples en les servant. Tu es le dirigeant de ceux dont tu as lavé les pieds pas l’inverse. Dans le monde tu es le dirigeant de ceux qui te lavent les pieds.
La souffrance authentifie ; 
La  souffrance  authentifie.  La  chose  pour  laquelle  tu  as  souffert  est  à  toi.  Ce  que  tu crois vraiment, Dieu te donnera l’occasion de souffrir pour cela, de payer pour cela. Le  dénominateur  commun  entre  ceux  qui  suivaient  est  qu’ils  avaient  tout  perdu,  la mission de Jésus les avait tout coûté. La mission de Jésus, la vision de Jésus ne pouvait jamais devenir précieuse à ceux que cela n’avait rien coûté et cela demeure la loi dans le choix des Co-ouvriers.Ce  n’est  pas  avec  la  tête  qu’on  comprend  la  vision.  Ce  n’est  pas  avec  la  bonne disposition de cœur qui établit la compréhension de la vision. Tu n’auras jamais une vision au-delà de ce que cela t’a coûté. La raison pour laquelle vous aimez vos emplois c’est qu’ils vous ont coûtés toute une vie d’étude. La chose pour laquelle tu as payé, tu établi ton droit de propriété pour cela. Chacun de nous en vertu de ce que Christ nous a coûté, établi la valeur de ce que Christ a pour nous.La valeur qu’une personne a pour toi est liée à ce que cette personne t’a coûté. Dans notre relation et notre service à Dieu, Dieu permet à chacun de lui donner la valeur que nous voulons. Ceux qui abandonnent leur futur pour Jésus, ne sont pas sans avenir, ils ont 
fait de Jésus leur avenir.  Pierre  a  rendu  témoignage  par  le  Saint-Esprit.  Déjà  c’était  un  témoignage  très répercutant. Maintenant il a rendu témoignage à travers l’opération des miracles. Il a rendu témoignage à travers le remplissage du Saint-Esprit et après il a rendu témoignage par le miracle ; maintenant au chapitre IV il rend témoignage par la  souffrance. La souffrance, c’est  la  souffrance  pour  rendre   témoignage  aux  personnes  haut-placées.  La  souffrance amena Paul à prêcher à Agrippa et à la cour de l’empereur.  C’est la souffrance qui porta Pierre et Jean dans une nouvelle dimension de ministère. La souffrance apporte toujours de nouvelles dimensions (Trois devient quatre dans la fournaise) Le  chapitre  I  et  le  chapitre  42  de  Job  nous  montrent  qu’après  la  souffrance  il  y  a multiplication.  La  souffrance  par  laquelle  Job  est  passée  avait  apporté  un  facteur  de multiplication en qualité et en quantité. Au chapitre IV d’Actes des Apôtres à cause de la souffrance par laquelle les apôtres sont passés à la fin du chapitre, on voit que la qualité de vie spirituelle de l’église avait changée.Ils avaient souffert et rendu témoignage par leur souffrance, ils sont entrés dans un nouveau niveau de ministère.La voie pour arriver à l’expansion de cœur c’est à travers la souffrance. Beaucoup de croyants rejettent le témoignage qui est à travers la souffrance, ils rejettent et gaspillent la souffrance,  ainsi  ils  ne  connaissent  pas  l’élargissement  et  de  nouvelles  dimensions  de ministère. Trois peut devenir quatre, la propriété de Job peut doubler. La souffrance c’est un outil d’expansion, la persécution fait avancer, elle promeut, elle élève. Les persécutions promeuvent.
Il  n’est  pas  donné  à  tout  dirigeant  de  grandir  subitement  comme  nous  voyons  cette croissance rapide en Pierre.  Chacun de nous peut coller une valeur sur Jésus en fonction de ce que Christ nous a coûté. Mais pour ce qui est de la persécution  elle nous est imposée. Dans la vie de Jésus, il y avait le qui est qui : la foule, ceux qui avaient été fidèles, les 
120, les 12 et les 3. Tous ces niveaux présentent ce que Christ a coûté à chacun. 

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest. Sign up or login to your account.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location

Recent Comments

There are no comments posted on the site yet.
© 2018 La Page Imprimee